Lycée Polyvalent Hôtelier Marguerite Yourcenar - Beuvry

Standard : 03-21-64-51-00 ; Infos réservations en ligne : 03-21-64-51-19

 
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Page d'accueil Présentation Générale Projet d'établissement

Projet d'établissement

Envoyer Imprimer PDF

Article 1 : objet du contrat

 

La dynamique de projet mise en place doit permettre à la communauté éducative de se mobiliser,

dans son ensemble et notamment à travers le conseil pédagogique, afin de conduire les élèves à la réussite.

Le présent contrat d'objectifs, conformément au décret n° 2005-1145 du 9 septembre 2005, définit les objectifs

que l'établissement s'engage à atteindre pour satisfaire aux orientations nationales et du projet académique.

Il mentionne les indicateurs qui permettront d'apprécier la réalisation de ces objectifs, déclinés en annexe jointe à ce contrat.

Article 2 : collectivité territoriale de rattachement

 

Le contenu du présent contrat a été communiqué, par l'établissement, à la collectivité territoriale au moins

un mois avant la réunion du conseil d'administration portant sur le projet de contrat.

Article 3 : engagement de l'établissement

 

L'établissement s'engage à viser les objectifs décrits dans l’article 7 du présent contrat.

Article 4 : engagement de l'autorité académique

 

L'autorité académique s'engage à accompagner la mise en oeuvre du contrat d'objectifs sur les champs suivants:

- Expertise, conseils et/ou aide à l'évaluation par les corps d'inspection,

- Formation,

- Soutien à l’innovation et à l’expérimentation,

- Aide des conseillers techniques et des services.

Article 5 : suivi-évaluation, bilans d’étapes

 

Le chef d'établissement, et le cas échéant l'IEN s'engage(nt) à adresser au recteur, sous couvert de l'inspecteur d'Académie,

à l'issue de chaque année scolaire, un compte-rendu d'exécution du contrat, notamment au travers du rapport annuel

sur le fonctionnement pédagogique prévu par les textes.

Article 6 : durée

 

Le contrat est prévu pour une durée maximale de 3 ans, à compter du : 01.09.2012

Article 7 : objectifs contractualisés

 

Objectif 1 : Rééquilibrer l’attractivité des séries générales et technologiques au cœur du lycée des métiers de l’hôtellerie et de la restauration.

 

 

Descriptif de l’objectif :

- Œuvrer pour l’égalité des chances dans le respect de la mixité sociale.

- Développer la communication interne et externe pour favoriser le partage et l’utilisation des ressources

de l’établissement et donner sens à la polyvalence de l’offre de formation.

- Faire évoluer le taux d’attractivité des séries générales et technologiques : la 2GT doit rester une véritable seconde

de détermination.

- Consolider les séries littéraire, économique et sociale grâce à une démarche de projet sur le continuum 2de-1ère-Terminale.

Indicateur :

Taux d’attractivité en seconde et première générale et technologique.

Etat des lieux, commentaires :

- Difficulté objective à se réclamer d’une appartenance et culture communes au regard de la taille du lycée,

des effectifs, de la diversité des attentes (lycéens, étudiants, apprentis), de la complexité de l’offre de formation.

- Besoin de lisibilité de l’offre de formation, de la politique d’orientation, des parcours possibles grâce à une meilleure information.

- Nécessité d’un travail en équipe pour bâtir un projet sur trois ans destiné à renforcer l’attractivité des séries L et ES

particulier (pour mémoire, le taux d’attractivité de la 1L est de : 2,4% (E) contre 2,3% (A) en 2010, de 1,6% (E) contre 2,6% (A) en 2011,

de la 1 ES est de : 2,2% (E) contre 5,1% (A) en 2010, de 2,8% (E) contre 5,3% (A) en 2011).

Déclinaison de l’objectif en trois axes :

- Axe de progrès n° 1 : élaboration d’un plan de communication triennal (interne et externe) pour développer

les collaborations internes, les partenariats, les démarches de projet, les liens d’information permanents

avec les élèves et leurs familles (par ex. l’ENT, le site du lycée…etc) : le CDI doit être au centre de

cette communication organisée.

- Axe de progrès n° 2 : création d’une arborescence évolutive des formations offertes avec un

investissement fort et concerté sur le niveau seconde : gestion pédagogique des enseignements

d’exploration, de l’accompagnement personnalisé, du tutorat, des stages de remise à niveau,

passerelles vers la voie professionnelle.

- Axe de progrès n° 3 : mise en œuvre d’une politique d’investissement et d’innovation réfléchie,

cohérente et programmée (en relation avec les formules de travail en autonomie, les préconisations

des corps d’inspection, la facilitation de l’accès aux ressources numériques…etc) , dans le cadre

de l’application de la Réforme du Lycée, de la rénovation de la voie professionnelle..

Progressions fixées dans le degré d'atteinte de l'objectif :

Présentation des indicateurs

Indicateur

2010

Indicateur

2011

Cible 2012

Cible 2013

Cible 2014

Taux d’attractivité en 2GT.

Devenir des élèves de 2GT.

19,0% (E)

26,8% (A)

12,7% -1L

09,5% -1ES

21,4% (E)

27,0% (A)

7,7% -1L

13,8%-1ES

23,0% (E)

10,0%-1L

16,0%-- 1ES

25,0% (E)

12,0%-1L

17,0%-1ES

27,0% (E)

14,0%-1L

18,0%- 1ES

Actions prévues :

- Action n° 1 :

Rédaction d’un plan de communication sur trois ans assorti d’un cahier des charges sur la base

d’ « un message identitaire » partagé et fédérateur.

- Action n° 2 :

Activation et évolution des outils : analyse des besoins réels (élèves, parents, personnels, partenaires, financeurs…)

et réflexion sur la cohérence d’ensemble. Création d’une cellule de veille numérique gérée par

les administrateurs de réseau. Révision de l’architecture et du contenu du site du lycée,

animation du circuit TV interne, création d’une web radio, d’un journal scolaire,

extension des applications de l’ENT (en plaçant le CDI au centre…). Plan de formation (FILS…) à mettre en place.

- Action n° 3 :

Arborescence complète de l’offre de formation (initiale sous statut scolaire ou par la voie de l’apprentissage, continue)

valorisant l’enseignement général, les orientations passerelles, les stages de remise à niveau,

les ressources en poursuites d’études supérieures.

- Action n° 4 :

Elaboration et mise en œuvre d’un projet culturel, littéraire et artistique global fort à partir de

l’enseignement d’exploration « Littérature et Société » en 2GT, de la sensibilisation

à la philosophie (en 1ère sur moyens propres), de l’enseignement de

spécialité « Droit et Grands Enjeux du Monde Contemporain » en terminale L,

puis implantation d’un enseignement de l’histoire des Arts.

- Action n° 5 :

Communication des actions expérimentales et innovantes (art. 34) : valorisation des démarches

de projet liées à l’autonomie de l’élève, du travail des équipes disciplinaires,

du développement de nouvelles compétences…etc.

- Action n° 6 :

Projet d’extension de l’Espace Numérique de Travail sur deux finalités :

a) La relation éducative aux parents (en relation avec le CESC par exemple)

b) L’accompagnement personnalisé et le tutorat.

Objectif 2 :

Accompagner l’élève dans la définition de son parcours de formation et de son orientation professionnelle.

Descriptif de l’objectif :

- Donner ou rendre estime de soi, confiance, autonomie, ambition et responsabilité aux élèves en difficulté.

- Faire l’inventaire et harmoniser les pratiques professionnelles d’accompagnement, et l’organisation

des stages… en relation avec le projet personnel de l’élève.

- Encourager le travail en équipe pédagogique et la collaboration avec le service « Vie Educative »,

le rôle et la mission du professeur principal pour assurer un suivi de proximité et en temps réel des élèves.

- Renforcer le rôle de la Conseillère d’Orientation Psychologue et la procédure de prévention de l’échec

ou de l’orientation par défaut grâce aux entretiens individuels et à la sécurisation des parcours personnalisés.

- Prévenir et lutter contre le taux d’absentéisme (préoccupant en terminale générale L et ES,

en 1ère et terminale ST2S, en SEP) grâce à la mobilisation des acteurs du CESC et de la plate-forme de Bassin.

Indicateur :

Taux de doublement de la classe de 2GT et de la classe de Terminale générale / taux d’absentéisme constaté

(séries générales L,ES,S et technologiques Hôtellerie, ST2S).

Etat des lieux , commentaires :

Une prise en charge globale de l’élève doit être développée, qui implique tous les acteurs

de la communauté éducative, notamment les membres du CESC et les partenaires

sociaux et éducatifs de l’établissement, les élèves élus du CVL, de la Maison des Lycéens,

les professeurs de la série ST2S dans le cadre des projets interdisciplinaires

(développement durable, traitement du handicap…), les professeurs d’EPS intervenant dans les activités

physiques et sportives de l’Association sportive.

L’orientation doit faire l’objet d’une attention particulière et d’un parcours défini pour chaque élève,

dés son entrée en seconde (accueil spécifique des entrants en seconde, CAP, apprentis, internes,

repérage précoce des difficultés de tous ordres, mise en place des procédures d’accompagnement

et de suivi adaptées, des stages de remise à niveau…).

La mission du service « Vie Educative » a pour objet l’éducation à la citoyenneté et à la responsabilité :

il faut encourager l’élaboration d’un projet éducatif global à l’externat et à l’internat en l’accompagnant

de moyens supplémentaires (3e poste de CPE, équipement d’une salle d’études internet au RCH de l’internat…etc).

Déclinaison de l’objectif en deux axes :

- Axe de progrès n° 1 : création d’un pôle d’accompagnement de l’élève sur un concept

de prise en charge globale (lieu de partage des compétences, méthodes, outils) en relation

avec le Conseil Pédagogique, le CESC, le CVL, le Comité de liaison de l’UFA.

- Axe de progrès n° 2 : évolution du service « Vie Educative » et du CDI pour une politique

partagée de prévention et de lutte contre l’absentéisme et le décrochage scolaire :

repérage des élèves fragiles dès la rentrée scolaire, entretiens individuels et mise en place

de programmes personnalisés de réussite éducative, travail sur le projet d’orientation professionnelle,

stages de découverte de l’entreprise…etc.

Progression fixée dans le degré d’atteinte de l’objectif :

Présentation des indicateurs

Indicateur

2010

Indicateur

2011

Cible 2012

Cible 2013

Cible 2014

Taux de doublement de la 2GT

Taux de doublement de la Term G

Taux des absences

(SG – TEC)

13,8% (E)

10,4% (A)

20,9% (E)

10,7% (A)

11,31%(E)

09,5% (E)

09,2% (A)

19,4% (E)

09,0% (A)

08,02%(E)

08,0% (E)

17,0% (E)

07,0% (E)

06,5% (E)

15,0% (E)

06,0% (E)

05,0% (E)

13,0% (E)

05,0% (E)

Actions prévues :

- Action n° 1 :

Restructuration du service « vie éducative » : redéploiement des missions de surveillance

et d’encadrement, des missions éducatives sur des logiques d’accueil, d’accompagnement

et création de deux espaces d’aide méthodologique aux devoirs avec accès aux

ressources numériques (salle 7 et RCH internat)… au motif aussi de la nomination

d’un 3e Conseiller Principal d’Education à la rentrée 2012 et du maillage nécessaire

avec les P .P., COP, AS et Infirmière scolaire.

- Action n° 2 :

Relance du Comité d’Education à la Santé et à la Citoyenneté (en relation avec

le CVL, la Maison des Lycéens, les Associations d’étudiants de BTS,

les partenaires culturels, sociaux, la police et la justice) : élaboration d’un programme

d’actions de prévention sur trois ans.

- Action n° 3 :

Création d’un livret d’accueil pour les élèves entrants et leurs familles, d’une fiche de suivi,

de stage, d’orientation pour les élèves en difficulté.

- Action n° 4 :

Organisation d’épreuves communes en seconde, d’un cycle de stages

d’observation en entreprise en seconde, de sorties liées aux enseignements d’exploration.

- Action n° 5 :

Resserrement des mesures de contrôle des sorties, retards, absences injustifiés

par une concertation plus étroite entre le service « Vie Educative » et les professeurs,

une communication plus explicite en direction des familles.

- Action n° 6 :

Mise en place institutionnalisée des stages de remise à niveau (février et avril) pour favoriser

le travail personnel et autonome, la préparation aux examens et concours en terminale.

Objectif 3 : Ouvrir tous les élèves sur le Monde et sur l’Autre par une culture de partenariats.

Description de l’objectif :

- Favoriser l’interdisciplinarité dans la démarche de projet, les partenariats culturels, artistiques, économiques,

professionnels notamment par la signature de conventions pluriannuelles.

- Ouvrir les restaurants d’application et l’hôtel d’application sur l’intérieur et sur l’extérieur.

- Développer les compétences linguistiques professionnelles des élèves en hôtellerie et restauration

par l’ouverture d’une section européenne d’anglais.

- Inscrire l’établissement polyvalent , lycée des métiers de l’hôtellerie et de la restauration

dans la logique de développement du territoire (par exemple la formation des futurs serveurs,

cuisiniers, réceptionnistes d’hôtel…etc dans le cadre de la future structure du Louvre Lens…).

- Promouvoir les sorties scolaires en France et à l’Etranger dans le cadre des

projets Comenius… de la section européenne d’anglais, d’un appariement avec un lycée allemand…

promotion à maîtriser sur le temps scolaire si possible.

Indicateurs :

Nombre de projets interdisciplinaires, de partenariats, d’élèves, de classes et de

niveaux concernés par les sorties à caractère obligatoire ou non.

Etat des lieux, commentaires :

1. Manque d’ouverture des élèves en général et besoin de consolidation de la

culture générale : un projet culturel « qui ne doit oublier personne ».

2. Difficulté à communiquer entre séries, disciplines, collègues pour travailler

en équipe sur des projets décloisonnés : de nouvelles collaborations internes à mettre en place.

3. Difficulté à rendre les missions du restaurant d’application lisibles pour l’ensemble des personnels :

statut de l’élève client à définir sur le plan de la formation.

4. Besoin d’inscrire les compétences en formation du lycée (par exemple en hôtellerie-restauration,

langues vivantes, développement durable…) dans « les Grands Projets » (Louvre-Lens, Artois.Com…etc).

5. Prise de conscience de la nécessité d’une politique de prévention des conduites addictives :

relance du CESC et implication à rechercher de tous les acteurs dont les professeurs d’ESF.

6. Prise de conscience de la nécessité d’une politique de prévention des propos et

actes discriminatoires liés au refus de l’Autre, à l’image de Soi.


Déclinaison de l’objectif en cinq axes :

 

- Axe de progrès n° 1 : promouvoir un projet culturel et artistique annuel, global et concerté

avec toutes les instances de l’établissement.

- Axe de progrès n° 2 : favoriser les démarches de projet, le croisement des compétences

et des pratiques disciplinaires (par exemple : festivalangues…).

- Axe de progrès n° 3 : rendre les missions des restaurants et hôtel d’application

pour les élèves et les personnels d’enseignement général et technologique.

- Axe de progrès n° 4 : promouvoir les compétences « d’un outil de formation complet »

(formation initiale, continue, apprentissage) dans le cadre des Grands Projets structurants du territoire.

- Axe n° 5 : piloter des politiques d’éducation à la citoyenneté, de prévention santé par un

recentrage des missions du CESC, une implication forte des CPE, AS, Infirmière scolaire,

professeurs de ST2S, BTS Diététique, d’EPS…etc, un appel aux partenaires sociaux habilités,

aux partenaires de la police et de la justice.

Progression fixée dans le degré d’atteinte de l’objectif :

Les indicateurs précités font l’objet de deux tableaux joints en annexe : bilan des

activités pédagogiques (N-1) et appel à projets (N+1).

Actions prévues :

Action n° 1 :

Implication forte du CDI et des professeurs de documentation dans l’élaboration et

la mise en œuvre d’un programme d’activités culturelles annuel en relation avec

la Maison de Vie lycéenne, le Conseil de Vie Lycéenne, le Conseil Pédagogique,

les professeurs ressources et les associations d’étudiants

(avec appel aux partenaires : villes, musées, offices de tourisme) et création

d’un Musée Permanent dédié aux jeunes artistes.

Action n° 2 :

Mise en place de projets interdisciplinaires et d’espaces de collaboration interne,

de liaisons pédagogiques structurées (disciplinaires, thématiques de découverte)

avec les collèges du Bassin.

Action n° 3 :

Lisibilité de l’accès et des missions des restaurants pédagogiques à améliorer

auprès des élèves et des personnels du lycée polyvalent : actions d’information

à mener pour solliciter leur participation en qualité de « client acteur de formation ».

Action n° 4 :

Promotion de l’offre de formation tripartite (initiale, continue, apprentissage) auprès

des partenaires institutionnels et construction d’une « offre sur mesure » dans le cadre

du Louvre-Lens, promotion de la politique régionale en matière de développement durable

grâce à une action de partenariat avec l’association « Greencook ».

Action n° 5 :

Développement des échanges linguistiques, notamment dans le cadre du Projet « Comenius »

et du cahier des charges de la future section européenne anglais LV1.

Action n° 6 :

Elaboration d’un plan triennal de prévention violence (PPV), de prévention santé et

d’éducation à la citoyenneté dans le cadre d’un CESC restructuré et de nouveaux partenariats :

forums, expositions, conférences…etc.

L’accent sera mis sur le traitement du handicap : un projet innovant sera rédigé et

mis en œuvre dès la rentrée 2012.

 

 

Mis à jour ( Vendredi, 27 Juin 2014 20:26 )